Contact: info@paejf.bf et contact@paejf.bf Tel.: 72 34 40 04
Programme d'Autonomisation Economique des Jeunes et des Femmes du Burkina Faso

PAE/JF à Dédougou : des promoteurs de micro projet racontent leurs expériences avec le Programme.

L’Unité de Coordination du Programme d’Autonomisation Economique des Jeunes et des Femmes ( PAE/JF)  a initié une campagne d’information dans plusieurs stations radios du pays pour répondre aux   préoccupations des bénéficiaires. Elle a couplé campagne d’information et rencontres d’échanges directs.   A Dédougou deux bénéficiaires ont tenu à partager leurs expériences avec la mission du PAE/JF conduite par le Coordonnateur, le Dr Soumaïla Bitibaly.

Le Coordonnateur, le Dr Soumaïla Bitibaly, accompagné de deux bénéficiaires du PAE/JF

Habitant au secteur 6 de Dédougou  Salimata Diallo a obtenu 500 000 FCFA du PAE/JF pour renforcer son commerce de service divers. « C’est mon mari qui a déposé mon dossier et c’est lui qui est  mon aval. Je n’ai rien payé au montage de mon dossier. Comme je ne sais pas lire je ne sais pas si j’ai eu un SMS mais, ce que je sais, c’est qu’un beau jour, on m’a appelé pour me dire que mon projet a été retenu, de passer au guichet unique. Nous sommes partis et on nous a dit de fournir des pièces dont des photos d’identité, le cassier judiciaire. Après cela, on nous a appelés encore pour nous dire de venir chercher le chèque. Ce jour là il y avait du monde mais j’ai pu avoir », explique Mme Diallo.

Selon Noufou Sangaré un autre bénéficiaire de Dédougou, il avait même oublié ce projet car il n’y  croyait plus. Bien qu’il a reçu  le SMS l’annonçant que son projet a été présélectionné, il avait des doutes. « Mais un jour on m’a appelé au téléphone pour me dire, de passer au guichet unique de Dédougou. Je suis parti j’ai rempli des formalités et je travaille maintenant avec les 900 000 FCFA qu’on  ma prêté. A l’issue de cette expérience, ce que je peux dire à ceux qui sont dans l’attente, c’est que si nous avons  eu, c’est que  eux aussi ils vont aussi avoir » a confié le jeune promoteur lors de ses échanges .

Salimata Diallo et  Noufou Sangaré ont également témoigné à l’émission du PAE/JF sur la radio Salaki de Dédougou. Tout en manifestation leur joie d’avoir reçu un appui du gouvernement burkinabé, ils ont aussi  soulevé des préoccupations. Pour bénéficier des crédits PAE/JF, les hommes doivent avoir un âge compris entre 18 et 45 ans, et les femmes 16 à 60 ans. Noufou Sangaré a souhaité une augmentation  de l’âge des hommes.

PAE/JF

24/01/2018

0 responses on "PAE/JF à Dédougou : des promoteurs de micro projet racontent leurs expériences avec le Programme."

Leave a Message

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

I agree to these terms.

Copyright: PAEJ/JF 2018, Conception © Agence UBICOM (contact@ubicom.be) All rights reserved.
%d blogueurs aiment cette page :