Contact: info@paejf.bf et contact@paejf.bf Tel.: 72 34 40 04
Programme d'Autonomisation Economique des Jeunes et des Femmes du Burkina Faso

PAEJF

Contexte et  Création

Le Programme d’Autonomisation Economique des Jeunes et des Femmes (PAE/JF)  est une concrétisation d’une promesse de campagne du président du Faso son Excellence Monsieur Rock Marc Christian Kaboré, qui dans son programme  « Bâtir avec le peuple un Burkina Faso de démocratie, de progrès économique et social, de liberté et de justice », a placé la question de l’emploi au centre de ses préoccupations. Celle-ci s’est traduite dans le Plan National de Développement Economique et Social (PNDES) à travers son axe 3 « dynamiser les secteurs porteurs pour l’Economie et les Emplois ».

C’est dans cette dynamique que le Programme d’Autonomisation Economique des Jeunes et des Femmes (PAE/JF) a été crée le 23  juin 2017 par arrêté conjoint n 2017-032/PM/MINEFID.

Objectifs

L’Objectif principal du PAE/JF est de contribuer à la réduction du chômage et du sous-emploi des jeunes et des femmes au Burkina Faso.

Cet objectif central se décline en objectifs spécifiques suivants :

  • La promotion de l’auto-emploi des jeunes et des femmes ;
  • L’insertion socioprofessionnelle des jeunes et des femmes.

Les résultats

Il est attendu  de la mise en œuvre du PAE/JF les résultats suivants :

  • Le financement de 30 000 micro-projets ;
  • Le renforcement des capacités de 30 000 jeunes et femmes aux fins de mieux gérer leurs unités économiques ;
  • La création et la consolidation de 90 000 emplois ;
  • La création de plus de 100 000 emplois indirects.

La zone de couverture et le public cible

Le Programme d’Autonomisation Economique des Jeunes et des Femmes est mis en œuvre dans les treize (13) régions du Burkina Faso. Il s’adresse aux jeunes et aux femmes de nationalité burkinabé, sans emplois ou sous employés mais qui ont des initiatives économiques.

Les bénéficiaires du PAE/JF sont :

  • les jeunes déscolarisés et non scolarisés des milieux ruraux ou urbains ;
  • les jeunes titulaires de diplôme post baccalauréat ;
  • les Groupements/ Associations professionnelles de jeunes ;
  • les femmes déscolarisées ou non scolarisées des milieux urbains et ruraux;
  • les Groupements/Associations professionnelles de femmes.

Les financements et leurs caractéristiques

Les financements  du PAE/JF se font à travers l’octroi des crédits aux promoteurs de micro crédits et la mise en place d’un  fonds de garantie pour faciliter l’accès des crédits bancaires aux jeunes et aux femmes.

  1. Caractéristiques des crédits (financements directs)

Les seuils des concours du programme vont de 100 000 à 1 500 000.

Les taux d’intérêt applicables aux prêts sont de :

  • 0% pour les personnes vivants avec un handicap ;
  • 1% pour les jeunes et les femmes
  • 2% pour les jeunes titulaires de diplômes post-baccalauréat.

La durée du prêt est de 36 mois maximum avec un différé de 1 à 6 mois.

Pour avoir accès aux crédits du PAE/JF il faut avoir :

  • 16 à 60 ans pour les femmes
  • 18 à 45 ans pour les hommes

2. Caractéristiques du fonds de garantie

Le fonds de garantie du PAE/JF d’une valeur de 500 000 000 FCFA est placé auprès de la Société Financière de Garantie Interbancaire du Burkina (SOFIGIB) au profit des jeunes et des femmes qui sollicitent au minimum un prêt de 5 000 000 de FCFA pour monter des projets structurants. La gestion de ce fonds est assurée par le Fonds Burkinabé de Développement Economique et Social (FBDES).

Organisation  et fonctionnement du PAE/JF

Le PAE/JF est placé sous la tutelle technique du Premier Ministère  compte tenu de son  caractère multisectoriel et stratégique.

1. Dispositif de pilotage

L’organisation du programme repose sur un dispositif de pilotage et de suivi global  qui comprend un Conseil d’Orientation et un  Comité de Pilotage (COPIL) et sur une coordination conférée à une Unité de Coordination et de Gestion (UCG).

Le Conseil d’Orientation et de Décision est présidé par le Premier Ministre. Il se réunit une fois par an en session ordinaire et en session extraordinaire chaque fois que de besoins.

Le Comité de pilotage est l’instance de suivi opérationnel de l’ensemble des activités et de fonctionnement du  programme.  Il est  présidé par le Secrétaire Général du Premier Ministère et se réunit 2 fois par an pour statuer sur l’état d’avancement du programme et  proposer des solutions aux difficultés.

2. Dispositif de coordination

La coordination du programme est assurée par une Unité de Coordination et de Gestion (UCG),  placée sous la responsabilité d’un Coordonnateur. L’UCG dispose d’une administration qui comprend les services suivants :

  • le Secrétariat Particulier ;
  • le Service d’Appui à la Création d’Entreprise ;
  • le Service du Suivi-évaluation ;
  • le Service Administratif et Financier ;
  • le Service de Communication

Le financement du programme d’une valeur  de 16, 5 milliards de FCFA s’étend sur trois (3)  ans. Il  est  assuré par le budget de l’Etat.

Copyright: PAEJ/JF 2018, Conception © Agence UBICOM (contact@ubicom.be) All rights reserved.